Comment découvrir l’arthrose chez les chats

L'arthrose implique un changement de comportement chez le chat, qui apparaît progressivement et qui est difficile à interpréter pour le propriétaire.

Votre chat commence soudainement à uriner à l’intérieur ? Hurle-t-il lorsque vous le caressez ? Il peut alors souffrir de douleurs venant de l’arthrose. Cela est le résultat d’une nouvelle étude suédoise visant à améliorer le diagnostic et le traitement de l’arthrose chez les chats, qui peut être difficile à détecter. Le projet de recherche a partiellement été financé par Agria.

L’arthrose est beaucoup plus courante chez les chats que nous l’imaginons. Environ 60 pourcents des chats âgés de 6 ans souffrent d’arthrose, selon une étude néerlandaise de 2011. Mais seulement une petite partie des chats touchés par la maladie montre des symptômes, sous forme de boiterie. Au lieu de montrer des symptômes clairs, il est commun que le chat se comporte différemment. Ces changements de comportement apparaissent progressivement et sont à la fois vagues et difficiles à interpréter pour le propriétaire. Il est courant que le propriétaire consulte un vétérinaire à cause des changements de comportement en soupçonnant des problèmes urinaires, alors qu’il s’agit en fait d’arthrose. L’arthrose peut faire en sorte que le chat n’arrive plus à entrer et à sortir de son bac à litière. 

Les chats arrivent bien à cacher leurs symptômes, surtout lorsqu’on les sort de leur territoire et les emmènent chez le vétérinaire. C’est pour cette raison qu’il est important de prendre en compte le témoignage du propriétaire lors d’un diagnostic d’arthrose. Dans le projet de recherche précédemment mentionné, les chercheurs ont utilisé quatre formulaires différents de qualité de vie, où les propriétaires répondent à un certain nombre de questions qui, combinés avec un examen régulier et des rayons X, facilitent le diagnostic de l’arthrose.

Dans le projet de recherche, un tapis capteur de pression a également été utilisé pour analyser le mouvement de marche du chat. Ce faisant, il est possible de comparer les mouvements de chats en bonne santé avec les chats qui souffrent d’arthrose. Cela est un élément important de la recherche, vu que ce qui est visible à travers les rayons X ne concorde pas toujours avec les douleurs réelles du chat.

Une fois que le diagnostic est posé, la prochaine étape est de créer une bonne qualité de vie pour le chat malade, par exemple à l’aide d’antalgiques et de médicaments anti-inflammatoires. L'environnement du chat à la maison est aussi adapté afin de faciliter le déplacement et l’accessibilité du chat malade. Il est également possible de faire faire des exercices de physiothérapie au chat, souvent avec des résultats positifs. L’arthrose n’est en aucun aspect une dernière étape de la vie du chat. Vous pouvez faire beaucoup de choses afin de créer une meilleure qualité de vie pour votre chat souffrant d’arthrose.

Une des observations les plus importantes de l’étude, réalisée grâce aux contributions d’Agria, est que de nombreux chats qui souffrent d’arthrose sont aussi en surpoids. Cette relation entre l’arthrose et l'obésité a auparavant été étudiée auprès des chiens et des humains, mais jamais auprès des chats.

Comment découvrir l’arthrose et faciliter la vie d’un chat malade

  • Le chat n’utilise pas son bac à litière. Un bac à litière à bords bas ou sans bords peut  permettre à un chat malade d’entrer et de sortir plus facilement.

  • Le chat ne veut ou ne peut pas sauter vers le haut ou vers le bas, par exemple sur une table ou sur les bords de fenêtre. Une planche ou un tabouret peut alors faciliter l'accessibilité du chat malade.

  • Le chat est de mauvaise humeur envers d’autres animaux ou envers ses propriétaires. La bonne humeur du chat revient généralement vite à l’aide de médicaments et d’activités physiques.

  • Le chat devient inactif et dort plus qu’avant. Il devient généralement plus énergique à l’aide de médicaments et de physiothérapie. Une manière de stimuler le chat peut être de lui donner à manger dans une balle à nourriture.

  • Le chat n’est plus en mesure de se laver correctement sur certaines parties du corps. Des médicaments et de la physiothérapie peuvent faciliter les mouvements.

  • Le chat est en surpoids et ne bouge pas assez. Il semble exister un lien entre l’arthrose et l’obésité. Aidez le chat à perdre du poids en augmentant son activité physique et en le mettant au régime.

Vous aimez? 0 votes, pas de commentaires 0 de 0 aimé, Non numérique dans commentaires