Le guide du chiot – apprendre le rappel à votre chiot

L'élément le plus important, lorsque vous apprenez le rappel à votre chiot, est d'être plus intéressant que son entourage, afin qu'il dirige toute son attention vers vous. Photo: Annika Runnérus

PARTIE 4. Pouvoir promener son chien sans laisse est une grande liberté autant pour le chien que pour vous, propriétaires. Cependant, afin de pouvoir laisser le chien courir en liberté, il faut que vous en ayez le contrôle et que vous soyez capable de le rappeler vers vous.

Si vous pouvez laisser le chien se promener et jouer librement, vous obtiendrez également une meilleure relation avec votre chien. Si vous avez toujours votre chien en laisse, il ne deviendra jamais autant attentif envers vos gestes et ordres que lorsqu’il apprend à se comporter librement. Afin de pouvoir promener votre chien en liberté, il faut toutefois que vous soyez capable de le contrôler et de le rappeler vers vous, ce que l’on nomme le « rappel ». Pour développer et obtenir une telle relation, il est préférable de commencer l’éducation du chien au rappel aussi tôt que possible.

Exercer le rappel avec un jeune chiot présente de nombreux avantages. D’une part, les chiots sont plus facilement éduqués que les chiens adultes. D’autre part, les chiots sont moins rapides que les chiens adultes, ce qui signifie qu’il est moins risqué de laisser un petit chiot se promener en liberté qu’un chien adulte, même s’il n’a pas encore appris le rappel. Tous les exercices que vous faites avec votre chien afin de lui apprendre le rappel sont également positifs pour le développement de votre relation.

Faire venir le chien vers vous

Le but ultime des exercices de rappel est que le chien comprenne qu’il est bénéfique de venir vers vous lorsque vous l’appelez,  même spontanément. Les chiots sont têtus et font uniquement les choses dont ils peuvent tirer avantage. C’est cette propriété que vous devez utiliser.

Apprendre à un chiot à venir vers vous lorsque vous l’appelez n’est pas quelque chose qui se fait en un jour ou deux. Il s’agit de s’entraîner pendant longtemps en suivant toujours un objectif spécifique, en l'occurrence , venir vers vous quelles que soient les distractions de l’environnement.

Vu que le chiot passe par différentes phases pendant son éducation, il est normal que vous ressentiez de temps à autre que l’apprentissage régresse. Ces comportements s'oservent clairement en observant le comportement général du chiot. Dans ces situations, il s’agit de ne pas perdre le moral et simplement continuer à viser vers les objectifs fixés.

Toujours une friandise dans la poche

Lorsque vous promenez votre chiot, veillez à toujours avoir des friandises avec vous dans la poche. A chaque fois que le chiot prend spontanément contact avec vous, récompensez-le avec la voix et en lui donnant une friandise. De cette façon, vous apprenez au chien qu’il est judicieux d'être toujours attentif à vous. Récompensez-le également lorsqu’il vient vers vous après l’avoir appelé.

L’apprentissage en soi n’est pas beaucoup plus difficile que cela ! Cependant, vous devez vous méfier de ne pas tomber dans l'un des « pièges » classiques. L’un de ces pièges est de toujours faire entrer le chien à l’intérieur ou de le mettre en laisse lorsque vous l’appelez. Ce faisant, vous apprenez au chien que le rappel signifie que le jeu est fini et qu’il est temps de se calmer. Un chien qui a compris cela ne pourra plus jamais être correctement éduqué au rappel, même avec toutes les friandises au monde. Vous pouvez avoir comme règle qu’au maximum un rappel sur cinq implique qu’il est temps de se calmer.

Laissez le chiot jouer

Un autre piège classique est de rappeler le chien lorsqu’il s’amuse le plus, surtout lorsqu’il joue avec d’autres chiots. Vous pouvez bien sûr le faire de temps en temps, mais essayer de l’éviter lors de la période d’apprentissage. Le chiot suivra probablement vos ordres avec plus de plaisir si vous n’interférez pas dans le jeu. Le plus souvent il suit vos ordres, le plus rapidement il apprendra le rappel.

Profitez d’éduquer votre chiot lorsqu’il est encore jeune et souvenez-vous de toujours le récompenser lorsqu’il vient vers vous, que vous l’ayez appelé ou non.

Vous aimez? 0 votes, pas de commentaires 0 de 0 aimé, Non numérique dans commentaires