Premiers secours canins

Si votre chien est malade ou blessé suite à un accident, il peut vous être très utile de connaître quelques gestes de premier secours.

Être en mesure de réaliser les gestes de premier secours peut faire toute la différence quant à la survie de votre chien en cas d’accident. Cet article sur les premiers secours canins vous présente différentes façons de sauvetage et comment éviter une situation critique de s’aggraver.

Fréquence cardiaque – à quelle vitesse bat le cœur de votre chien ?

Afin de pouvoir reconnaître le comportement d’un chien malade, il est important de savoir à quoi ressemble un chien en bonne santé. Un chien adulte a normalement une fréquence cardiaque de 70 à 100 battements par minute. Une astuce pratique est de compter les battements de cœur pendant 15 secondes, pour ensuite multiplier ce nombre par quatre.

Pour contrôler la fréquence cardiaque de votre chien vous pouvez lui plier le coude légèrement en arrière et vers le haut, où vous trouverez le cœur. Il est important de s’intéresser à la fois à la force des battements et à leur fréquence.

Le cœur des chiens âgés et plus grands bat plus lentement que celui des chiens jeunes et plus petits. Ces derniers peuvent avoir une fréquence cardiaque jusqu’à 200 battements par minute. Un chien effrayé ou stressé peut aussi avoir une fréquence plus rapide. Il est aussi bon à savoir que le cœur du chien bat plus lentement lorsqu’il aspire que lorsqu’il expire. L’endroit le plus facile où localiser les battements est à l’arrière de l’estomac du chien.

La respiration – comment respire votre chien ?

Un chien adulte prend 8 à 20 respirations par minute, tandis qu’un chiot en prend jusqu’à 30. Pour un chien en bonne santé, il doit être tout aussi facile d’aspirer que d’expirer. Si ce n’est pas le cas, cela peut être une indication comme quoi quelque chose est resté coincé dans les voies respiratoires.

Un chien ayant une respiration ventrale (en utilisant son ventre d’une manière forcée) suite à un accident peut être victime d’une hémorragie interne. Un souffle feutré peut aussi en être une indication. Il est donc important d’attentivement observer et écouter la façon dont votre chien respire.

Les muqueuses buccales – quelle est la couleur de la gencive ?

La gencive est un bon indicateur de la santé de votre chien et devrait dans son état normal être d’une couleur rose saumon. Si la gencive est rouge, cela peut être un signe de stress ou d’infections graves. Au contraire, une gencive pâle peut signifier une hémorragie interne. Certains empoisonnements peuvent également donner une ligne noire le long de la gencive (mais à ne pas confondre à une gencive pigmentée).

Une bonne manière de vérifier l’état de la gencive est de contrôler le « remplissage capillaire», c’est-à-dire la vitesse avec laquelle la gencive retrouve sa couleur d’origine après avoir été appuyée dessus. Utilisez votre doigt pour appuyer sur la gencive de votre chien. Si la couleur n’est pas de retour d’ici trois secondes, il est recommandé de contacter votre vétérinaire.

Si la gencive de votre chien vous semble collante, cela peut être un signe de déshydratation. Si vous soupçonnez une déshydratation, vous pouvez également soulever un peu de la peau du chien (sur la tête ou dans la nuque), la relâcher et regarder si elle se lisse rapidement vers son état normal. Si un pli de peau persiste lorsque vous avez lâché, votre chien peut être déshydraté.

Température corporelle – votre chien a-t-il de la fièvre?

Un chien adulte a normalement une température de 37.5 à 39.0 degrés. Pour un chiot, elle peut être légèrement plus élevée. En un jour ensoleillé ou lorsque le chien ressent du stress, la température peut cependant monter jusqu’à 40 degrés sans que ce soit de la fièvre.

La prise de température se fait par le derrière. Il est préférable de mesurer la température le matin, ou alternativement après que le chien se soit reposé pendant au moins 20 minutes.

Dossier médical

Nous recommandons à tout propriétaire de chien de recueillir continuellement toutes informations importantes concernant les antécédents médicaux, assurances et vaccinations de votre chien dans un dossier organisé et de portée facile, afin de pouvoir l’emporter chez le vétérinaire. Vous pouvez également y ajouter vos propres notes concernant les périodes de chaleurs, grossesses, traitements médicaux, températures corporelles, etc. Une telle administration peut s’avérer utile pour le vétérinaire et l’aider à poser un meilleur diagnostic.

Il peut aussi vous être utile de demander une version imprimée du dossier médical de votre chien chez le vétérinaire si vous déménagez ou partez en voyage avec votre chien.

Vous aimez? 0 votes, pas de commentaires 0 de 0 aimé, Non numérique dans commentaires