Une grossesse nerveuse n’est pas une maladie, mais plutôt un bouleversement hormonal et changement de comportement dû au fait que la chienne se prépare à nourrir et s’occuper de chiots. Immédiatement après l’œstrus (le pic de fertilité) suit le métoestrus, qui correspond à la période de gestation ou, lors de grossesses nerveuses, pseudo gestation. Cette période a toujours lieu, que la chienne soit saillie ou non. Même si vous n’accouplez pas votre chienne, elle peut donc montrer des signes de grossesse.

Pourquoi la chienne fait-elle des grossesses nerveuses ?

Pour le chien « moderne », la pseudo gestation ne remplit pas de but et n’a aucune fonction spécifique, mais est plutôt génante. Au contraire, dans les meutes de loups, cette pseudo gestation remplit une fonction importante, vu qu’uniquement la louve dominante de la meute est autorisée à donner naissance. On suppose que c’est de cette manière car le troupeau devient plus fort si seulement les gènes les plus sains et forts (du mâle et de la femelle alpha) sont transmis. Cependant, s’il devait arriver quelque chose à la louve dominante de façon à ce qu’elle ne puisse plus s’occuper de ses chiots, il faut que l’une des autres femelles soit en mesure de les nourrir, en étant dans un état de pseudo gestation. De cette façon, la meute peut s’assurer que les gènes de la louve dominante sont transmis aux générations suivantes.

Comment la chienne est-elle affectée par une grossesse nerveuse ?

Les signes visibles d’une grossesse nerveuse se montrent habituellement entre un et deux mois après la période des chaleurs. D’un point de vue physique, la chienne peut alors prendre du poids, ce qui lui donne un air gonflé autour de l’abdomen. Elle peut également devenir gonflée autour des mamelles et produire des montées de lait. Des troubles alimentaires sont aussi à attendre. Il est courant que la chienne refuse de manger pendant une période et il est donc extrêmement important que vous vous assurez qu’elle boive. Au contraire, certaines chiennes ont plutôt une augmentation de leur appétit.

Le comportement de la chienne peut également être affecté. Lors d’une grossesse nerveuse, la chienne va vouloir construire et préparer son nid afin de prévoir l’arrivée de ses petits et démontrer un comportement à la fois agité et anxieux. Certaines chiennes vont même jusqu’à récolter toutes sortes d’objets (peluches, chaussures…) afin de les materner en tant que ses propres petits, ce qui peut mener à une certaine agressivité.

Combien de temps dure une grossesse nerveuse ?

Une grossesse nerveuse dure généralement plusieurs semaines et peut poser problème autant à la chienne qu’à son propriétaire. En plus du fait que la chienne a une humeur abaissée et un comportement inhabituel, ce qui affecte évidemment son propriétaire, elle peut également souffrir de complications physiques. Il arrive que la chienne stimule elle-même des montées de lait en léchant ses mamelles. La production de lait peut à son tour provoquer des changements dans les glandes mammaires, ce qui avec un peu de malchance peut se développer en une mammite (inflammation de la mamelle). Parfois, la chienne peut également subir des vomissements pendant cette période.

Chaque chienne réagit différemment à une grossesse nerveuse. Certaines vont montrer tous les symptômes possibles, alors que d’autres en montrent seulement un ou deux. Une chienne montre habituellement plus de symptômes psychiques que physiques.

Augmentez les activités physiques et diminuez la nourriture

Afin d’empêcher l’apparition des symptômes, il est conseillé d’augmenter l’activité physique de votre chienne en même temps que vous diminuez sa nourriture. Etant donné que de nombreuses chiennes sont extrêmement réticentes à l’exercice physique lors de grossesses nerveuses et que certaines ont un appétit augmenté, cela peut toutefois être une tâche difficile.

Médicaments contre les grossesses nerveuses

Il existe également des médicaments (sur ordonnance) qui peuvent contrer les symptômes de grossesse nerveuse, par exemple le « Galastop ». Cela est à recommander si votre chienne est substantiellement affectée par une grossesse nerveuse. Cependant, même sous médicaments, il est recommandé l’augmenter l’activité physique et diminuer la nourriture.

La substance active du Galastop est la cabergoline, qui empêche la production de lait et atténue certains de ses symptômes. Les effets secondaires du médicament sont un manque d’énergie, un manque d’appétit et parfois des vomissements. Pour les chiennes qui souffrent de symptômes graves et pénibles lors de grossesses nerveuses, ces effets secondaires sont balancés contre la possibilité d’un recouvrement rapide. S’il y a le moindre doute comme quoi la chienne a été saillie durant ses chaleurs, toute grossesse doit être exclue (par exemple à l’aide d’ultrasons ou rayons X) avant un tel traitement, vu que le médicament peut provoquer un avortement.

Si votre chienne souffre d’une grossesse nerveuse, essayez de la garder occupée et lui diriger plus d’attention que d’habitude. Votre chienne traverse probablement un temps difficile et se sent sûrement mieux si elle peut disperser ses pensées autre part et se sentir appréciée.